<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=617884793552567&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Prix du Pétrole : entre le fondamental et l’incertain

Prix du Pétrole : entre le fondamental et l’incertain

Auteur : Mohamed Amine MOUNIR

Parmi les produits financiers ou autres négociés sur les marchés financiers le pétrole était toujours le produit le plus représentatif de la loi de l’offre et de la demande pour les besoins économiques. Si décision entérinée d’augmenter la production de la part de l’OPEC quelques mois suffisent pour que le prix du baril (Brent ou WTI) baisse. Ou si les pays de l’OCDE demande plus de pétrole quelques mois suffisent pour que le prix augmente.

Pendant les crises ou d’autres évènements (11 septembre COVID…) le prix du pétrole déroge à la loi de l’offre et de la demande. Toutefois ce comportement se corrige rapidement.


La figure en dessus démontre le retour plus ou moins rapide du prix du Pétrole après chaque crise ou événements (Terrorisme Guerres Crise 2008 Covid etc. ) Récemment et à travers le monde entier une flambée du prix du pétrole brut et de ces dérivées à la pompe (Gasoil Essence) a suscité un intérêt général pour démystifier le pourquoi de cette tendance. Plusieurs arguments dans ce sens ont été avancés :

• La sortie de la crise du COVID et une demande plus importante pour la relance
• La guerre Ukraine-russe
• L’augmentation des prix du raffinage
• L’augmentation des prix du transport Maritime
• Autres

Certes les évènements « classiques » touchant de près ou de loin le prix du pétrole ont abondamment surgi pendant ces 3 derniers années toutefois et à travers l’histoire nous n’avons jamais assisté à une telle persistance de tendance. Afin d’explorer d’autres pistes nous avons essayé dans un article académique de s’interroger sur le lien de causalité qui puisse exister entre le prix du pétrole et d’autres facteurs :

• Facteur classique : Volume en Barils reliquat entre la demande et l’offre à travers le monde
• Nouvel Facteur : L’indice VIX qui est un indicateur de volatilité sur les marchés financiers américains et qui traduit l’incertitude par rapport à l’investissement d’une façon générale.

Afin de voir l’impact de ces deux facteurs sur la dynamique du prix de Pétrole à travers le temps nous avons d’abord procédé à un test économétrique « Phillips-Perron test » qui a pour objectif de détecter le changement du comportement du prix depuis 1997 à 2022. Le test a pu déterminer 4 périodes :


Par la suite nous avons exploré le lien de causalité ainsi que la fréquence d’impact de chaque facteur sur le prix du pétrole pendant chaque sous-période.
Le tableau en dessus montre l’impact de chaque facteur considéré dans l’étude sur le prix du pétrole en mois entre l’impact le plus long et le plus court. Par exemple si le facteur incertitude VIX a augmenté ou a baissé sur la première période l’impact sur le prix du pétrole s’est concrétisé au plus à 46 mois et le plus court à moins d’un mois.
A la lumière du tableau en dessus nous constatons que le prix du pétrole réagissaient très rapidement au facteur fondamental Offre-demande (Reliquat) pendant la 4ème période de 1997 à 2005. Après la constatation d’une différence entre l’offre et la demande à travers le monde le prix du pétrole réagissait dans un délai d’un mois. Or pour le facteur Incertitude ce délai était de plus de 4 mois. Pendant la période 3 Le prix du pétrole régissait au facteur fondamental dans les mêmes proportions que la période 3. Toutefois l’incertitude commence à impacter le prix du pétrole à une fréquence plus courte (plus court impact à moins de deux mois). À partir de mois décembre 2010 à nos jours nous constatons que le facteur reliquat entre l’offre et la demande du pétrole n’a plus de lien ou d’où moins un impact sur le prix du pétrole. L’incertitude commence à avoir un impact de plus en plus rapide sur le prix entre 1 et 2 mois.
A travers ces résultats il semble que le prix du baril ne répond plus à la logique de la loi de l’offre et de la demande sur le marché. Augmentation des capacités de production ou la baisse de la consommation semble ne plus avoir un impact persistant sur le prix alors que l’incertitude gagne de plus en plus en influence.



² Données mensuelles

Articles récents

Tout savoir sur le Master Spécialisé Bac+5

Dans le paysage académique, les Masters Spécialisés jouent un rôle crucial en...

Le Programme Grandes Écoles, la formation phare des meilleures écoles de commerce

Maintenant que les préparations du bac sont derrière vous, il est temps de...