<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=617884793552567&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
L’enseignement supérieur à l’ère de l’éducation 4.0

L’enseignement supérieur à l’ère de l’éducation 4.0

Auteur : Dr. Chaimae Hathout

« Notre école est encore imprégnée de celle du 19éme siècle … Avec la société de l'intelligence artificielle il faut nous préparer à des défis différents… avec des méthodes différentes. »

Marc Dreyer


Contexte et timeline :
Il ressort de plusieurs études qu’avec l'avènement de la société digitale plus de 60 % des effectifs en entreprise actuelle devraient « se recycler » d'ici 2030. Pourtant la capacité de s'adapter au changement et de s'engager dans l'apprentissage continu doit être développée au niveau du cursus estudiantin de tout un chacun. Des études montrent que les investissements dans l'apprentissage et la modernisation de l'éducation génèrent des rendements économiques importants. Ainsi investir dans le développement de compétences holistiques dans l'enseignement sera essentiel pour s'attaquer aux causes profondes du déficit mondial de compétences. Il permettra par la même occasion de préparer la prochaine génération de talents à s'engager dans l'apprentissage perpétuel et garantir que les futurs efforts de reconversion et de perfectionnement aboutiront à une valeur ajoutée considérable pour les particuliers les entreprises et les gouvernements. Dans cette logique nous devons nous préparer à une profonde mutation du monde du travail. Si nul ne sait à quoi ressemblera vraiment la société de demain les prévisions de nombreux experts s'accordent qu’il est crucial dorénavant de posséder une culture numérique ascendant le simple usage des terminaux et plateformes digitales.
La pandémie du COVID-19 a à la fois accéléré ces tendances et fortement perturbé l'apprentissage. Une transformation radicale et fondamentale des approches et procédés pédagogiques s’est imposé et se voit perdurer même après convalescence mondial post-covid.
L'éducation en tant que catalyseur de sociétés plus dynamiques inclusives et prospères doit constituer un élément clé de la reprise « économique ». Une telle nouvelle approche doit placer les compétences holistiques et les pédagogies innovantes au coeur de l'apprentissage et créer un paradigme plus inclusif plus étroitement aligné sur les besoins du marché du travail et des sociétés modernes.
Afin de préparer les futurs managers aux nouvelles exigences du marché de travail les universités doivent alors aligner leur enseignement et leurs processus aux avancées technologiques.


Au cours du nouveau millénaire la technologie a commencé à s'infiltrer dans le processus éducatif et les étudiants et les enseignants ont commencé à utiliser la technologie de manière basique (autrement connue sous le nom d'Éducation 2.0). Au fur et à mesure que cette technologie progressait y compris l'infiltration massive des terminaux et procédés numériques l’éducation 3.0 a été formée. Les étudiants avaient désormais leur propre accès à l'information la possibilité d'apprendre virtuellement et des plateformes pour se connecter facilement avec les professeurs et les autres étudiants.
L'éducation n'était plus centrée sur un va-et-vient entre l’apprenti et l’enseignant mais adoptait plutôt une approche plus en réseau les étudiants ayant leur propre connexion directe à une variété de sources d'information différentes. Cela a encouragé le développement d'une méthode d'apprentissage plus personnalisée et autodidactique où l'indépendance de l'étudiant et son approche unique de l'étude ont été célébrées.
Cependant nous sommes maintenant à l'aube d'une nouvelle phase qu’est l’éducation 4.0. Qu’est ce que l’éducation 4.0 ?
C’est une approche souhaitée de l'apprentissage qui s'aligne sur la quatrième révolution industrielle émergente. Cette révolution industrielle se concentre sur la technologie immersive l'intelligence artificielle et la robotique , qui ont désormais un impact sur notre vie quotidienne.
Pour que les universités continuent à produire des diplômés dont les compétences sont congruentes aux réalités professionnelles elles doivent préparer leurs étudiants à un monde où ces systèmes cyber-physiques sont répandus dans toutes les industries. Cela signifie qu’il ne suffit plus d’enseigner ces technologies mais qu’il faut enseigner par ces technologies. Ceci permettrait d’un côté de doter les managers de demain d’une approche plus pratique du monde de l’entreprise et d’un autre côté d’améliorer l'expérience universitaire.
L'éducation 4.0 trouve son fondement dans l’apprentissage dit mixte et sa source dans la quatrième révolution industrielle ou Industrie 4.0 définit comme « la mise en réseau intelligente de machines et de processus pour l'industrie à l'aide des technologies de l'information et de la communication". En d'autres termes nous parlons de nouveaux modes de production de création de valeur et d'optimisation en temps réel avec l'aide des nouvelles technologies. Par exemple les composants importants de l'industrie 4.0 sont l'Internet des objets (IoT) le Big Data la réalité étendue l'apprentissage automatique (machine learning) et autres.

Source : creatrixcampus

L’éducation 4.0 en enseignement supérieur :
L'intégration du concept « Education 4.0 » a permis aux éducateurs et aux étudiants de tirer parti des infrastructures modernes et des technologies émergentes pour améliorer les procédures pédagogiques de l'enseignement supérieur. À cet égard les approches pédagogiques évoluent également et réorientent leurs paradigmes vers l'innovation dans leurs processus de formation pour répondre aux besoins d'une société technologique en constante évolution. Par conséquent il est considéré que la génération de connaissances dans l'éducation 4.0 transcende la pédagogie et l'andragogie vers une approche qui combine l'heutagogie la pairagogie et la cybergogie. Par l'heutagogie l'Éducation 4.0 promeut l'auto-apprentissage. La pairagogie favorise l'apprentissage entre pairs. De plus la cybergogie est définie comme des stratégies d'apprentissage promues par les NTICs qui offrent des expériences d'apprentissage immersives dépassant les limites du temps et de l'espace.


Ces avancées technologiques combinées à ces approches permettent de faire face aux besoins et défis actuels qui sont principalement liés à la création de programmes et d'environnements intégrant ces procédures. Pour y parvenir les éducateurs doivent créer des catalyseurs pour l'éducation 4.0. Celles-ci doivent tenir compte des technologies émergentes et des nouvelles méthodes d'apprentissage et des exigences des dynamiques sociales régionales et mondiales actuelles pour assurer leur bonne mise en oeuvre. Grâce à ces avancées les étudiants peuvent être immergés dans des environnements appropriés qui leur permettront d'améliorer leurs processus d'apprentissage ainsi que la formation et le développement de compétences essentielles permettant aux étudiants de se préparer à de futurs scénarios. Par conséquent des modèles éducatifs innovants et des facilitateurs qui permettront aux institutions de réaliser la vision de l'éducation 4.0 doivent être conçus et mis en oeuvre.
Ainsi on pourrait voir l’éducation 4.0 comme étant la période actuelle au cours de laquelle les établissements d'enseignement supérieur appliquent de nouvelles méthodes d'apprentissage des outils didactiques et de gestion innovante et des infrastructures intelligentes et durables principalement complétées par des TICs contemporaines et émergentes pour améliorer les processus de génération de connaissances et de transfert d'informations. La combinaison de ces ressources au cours des processus d'enseignement et d'apprentissage soutiendra la formation et le développement des compétences essentielles souhaitables chez les étudiants d'aujourd'hui.
ESCA-EM à l’ère de l’éducation 4.0 :
Dans une perspective d’aggiornamento et pour consolider son positionnement comme catalyseur et formateur de leader ESCA Ecole de management s’enregistre dans une optique de modernisation perpétuelle. En effet elle effectue des efforts inébranlables et des pas gigantesques dans la mise à jour non pas seulement de ses programmes et matières enseignés mais aussi au niveau des méthodes et outils de formation et d’apprentissages d’une part et des approches pédagogiques et andragogiques d’autre part.
En reprenant les trois vecteurs de l’éducation supérieure dans sa quatrième version (Education 4.0) que sont l’heutagogie la pairagogie et la cybergogie ESCA-EM a entrepris un nombre d’actions sur tout un chacun de ces volets :
• Heutagogie : en matière d’auto-apprentissage notre école ne cesse d’encourager les pratiques autodidactiques par plusieurs moyens allant des nouvelles approches pédagogiques conçues pour encourager l’autoformation à un nombre de ressources principalement numériques visant à démocratiser et faciliter l’accès à l’information. En effet les Escamistes (étudiants d’ESCA-EM) bénéficient d’une souscription à plusieurs plateformes d’e-learning :
o Coursera : portail numérique proposant une multitude de cours sous forme de MOOCs (Massive Open Online courses) et de projets guidés certifiés d’entreprises leaders (Ex : Google IBM Dell…) et des universités les plus prestigieuses (Ex : Yale Michigan Stanford…) dans plusieurs langues et portant sur une panoplie de disciplines.
o Altissia : web-app offrant un accès personnalisé à l’apprentissage académique efficace et ludique d’une multitude de langues. La plateforme adapte son offre aux niveaux besoins et attentes spécifiques de chaque étudiant et diversifie les méthodes et moyens d’apprentissage de façon à « hédoniser » le processus de formation.
o Scholarvox : une bibliothèque numérique pluri-disciplinaire qui compte plus de 40.000 ouvrages en français et en anglais traitant d’une panoplie de thématiques allant de la Gestion management et sciences économiques jusqu’à l’emploi - métiers et formation. Chaque compte personnel autorise la création de dossiers pour y classer les livres annoter les lectures en cours ou encore imprimer des extraits d'ouvrages dans la limite autorisée.
En plus de ces plateformes digitales ESCA-EM investit dans la rénovation de ses approches andragogiques de façon à encourager l’auto-apprentissage. A cet insu elle use de plusieurs méthodes dont les plus utilisées sont :
o L’usage du e-learning : comme préalablement cité la direction académique de l’institut investit dans l’initiation et la démocratisation du e-learning au profit de ses étudiants et ce en mettant à leur disposition un ensemble de plateformes numériques ascendant le simple accès à l’information vers de l’auto-formation. o L’usage du blended learning : une grande partie des cours administrés aujourd’hui à ESCA-EM prennent une forme inversée. Le cours commence en asynchrone par les étudiants livrés à eux même dans un premier temps avant de rejoindre le professeur en classe qui complète ou renforce les acquis retenus. Ceci permet à chaque participant d’apprendre à son propre rythme.
o L’usage des supports audiovisuels interactifs : la direction académique s’est engagée dans la modernisation des supports d’apprentissage en initiant les enseignants et professeurs à la création de supports audiovisuels (des cours des quizz corrections des épreuves correction des études de cas…) mis à la disposition des étudiants et consultable en continu via la plateforme LMS « Proachtech » utilisée au sein de l’institut.


• La pairagogie : il s'agit d'un savoir-faire éducatif appliqué à l'apprentissage par les pairs. Une approche andragogique qui s'appuie sur des activités d’échanges entre égaux pour atteindre des objectifs d’éducation. Il s’agit de l’acquisition de connaissances qui se fait de manière « horizontale » c’est à dire que les savoirs sont partagés/ co-construits par les individus au sein d'une communauté de personnes semblables.
Les scénarios pairagogiques déployés à ESCA-EM ne se substituent ni aux cours magistraux ni aux professeurs. Ils apportent un espace d’enseignement mutuel complémentaire aux cours qui donne aux étudiants l’envie d’apprendre les aide à trouver leur voie et donne plus de sens à l’enseignement déjà proposé par l’école. Dans cette perspective le corps professoral de l’institut utilise un nombre de méthodes dont :
o Les projets semestriels : au sein d’ESCA-EM les étudiants toutes disciplines et tous niveaux confondus sont amenés à effectuer des projets pour à peu prés chaque matière étudiée tout au long de la durée de formation. Les dits projets sont préparés en groupe et soutenus à la fin du semestre devant le professeur de la matière qui est tenu d’évaluer l’outcome tu travail mais de « jauger » aussi la synergie du groupe et son aptitude à mener des missions managériales en équipe.
o La technique station-rotation : cette technique du blended learning promeut en même temps l’e-learning mais surtout l’apprentissage en groupe entre pair. En effet si la première station consiste à consulter individuellement le support proposé par l’enseignant les autres stations sont dédiées à la discussion et aux travaux pratiques menés entre les différents participants à la station.
o L’organisation et la participation aux compétitions : l’un des piliers de la culture « Escamiste » est le challenge. Un concept matérialisé au sein de l’école à travers d’abord l’organisation d’un nombre de compétitions en interne et ce à l’image de « the next big idea » « meilleur projet innovant » « meilleur site e-commerce » et « meilleur analyste financier ». D’un autre côté la direction académique a toujours encouragé ses étudiants à participer à des compétitions externes tant au niveau national qu’international. En effet l’ESCA-EM a pris part à un nombre de manifestations comme le jeu d’entreprise organisé au niveau régional par AttijariWafa bank en 2019 et pour lequel nos participants ont remporté le premier prix et puis le deuxième prix du concours « Africa Place Marketing Competition » organisé au niveau national en 2021. A côté nos étudiants ont participé à beaucoup d’autres manifestations (…) où ils ont fait preuve de flexibilité de solidarité et de synergie : toutes des valeurs promues et recherché par le principe de pairagogie .
o Etudes de cas : Administrés à peu prés sur l’ensemble des matières et programmes enseignés la nature même de la méthode des cas fait que les participants s’engagent dans un processus de réflexion et d’analyse entre pair. Il s’agit en effet et dans un premier temps de constituer des sous-groupes pour traiter la problématique en question avant de basculer vers une séance plénière ou le rôle de l’enseignant ne dépasse pas la simple animation en laissant libre cours à la discussion entre participants.
o Jeu de simulation : Annuellement ESCA-EM s’acquiert de jetons permettant de lancer un jeu de simulation qu’est kalypso de Arkhé. Il s’agit de collaborer en groupe et d’analyser collectivement un nombre de documents d’entreprise et même de négocier avec d’autres groupes rivaux pour mener à bien la mission octoryée


• Cybergogie : Depuis son apparition ESCA-EM ne cesse de s’investir dans ce nouveau domaine d’éducation basé sur le concept d’apprentissage « dans le monde numérique». Cette perspective favorise l’apprentissage autonome collaboratif et est centré « expérience ». Cette approche est axée sur l’amélioration des résultats d’apprentissage dans un environnement connecté/virtuel. A ce propos l’école se retrouve au coeur d’une quête perpétuelle de modernisation et de réforme de son infrastructure aussi bien Hardware que software :
o Hardware : A ce niveau et en plus de la mise à disposition de salles connectées avec vidéoprojecteurs et des espaces informatiques ESCA-EM a entrepris un nombre d’actions de rénovation portant sur :
▪ l’installation de smartbords : des panels interactifs et intelligents simplifiant l’administration des cours et l’accès instantanée aux différents outils et plateformes nécessaire au bon déroulement de la séance.
▪ l’adoption du système Hyflex : il s’agit d’un système complet et intelligent installé en classe permettant une meilleure flexibilité facilitant et améliorant l’enseignement hybride


▪ La fortification de la couverture Internet o Software : En plus des plateformes déjà citées (Cousera Altissia scholarvox…) mises à la disposition des étudiants et du corps professoral de l’école ESCA-EM offre une panoplie de programmes et de progiciels destinés à assurer une meilleure connexion entre les différentes parties prenantes internes de l’institut d’une part et une approche andragogique pratique d’autre part :
▪ Proachtech : un LMS (Learning management system = système de gestion d’apprentissage) permettant la digitalisation d’une grande partie du dispositif de formation de l’institut. Ce système offre la possibilité à tout un chacun de nos étudiants et participants d’accéder à l’ensemble du matériel de formation de façon instantanée et concomitante avec une grande marge d’autonomie leur permettant d’avancer à leurs différents rythmes respectifs
▪ Konosys : un ERP (Enterprise Resource Planning = Progiciel de Gestion Intégré) permettant et facilitant la gestion et le suivi quotidien de l’ensemble des informations et des services opérationnels de l’école. En effet ce système d’information intégré assure la synchronisation des arborescences andragogiques et administratives et est composé d’une multitude de modules permettant de couvrir les besoins de tous les types d’utilisateur du système (Direction académique Gestionnaires des formations Directeurs des Programmes Assistantes Pédagogiques Professeurs Etudiants et participants)
▪ Hubspot : une solution numérique de gestion des actions marketing et commerciales. Utilisé dans le cadre d’un ensemble de cours marketing (Inboud marketing stratégie digitale customer journey user experience…) ce logiciel permet de conduire les travaux pratiques et travaux dirigés et offre un rapprochement entre la sphère académique et les pratiques managériales.
▪ Pack office : en plus de l’offre classique (Word Excel powerpoint…) ESCA-EM offre à ses enseignants et étudiants l’accès à un bon nombre de solutions de connexion tel que Outlook et Microsoft teams et de SAAS d’application à l’image de MsProject utilisé en logistique et/ ou en gestion de projets de tous genres.
▪ Salle de marché : sur le nouveau campus ESCA-EM a investit dans la reproduction en grandeur réelle d’une salle de marché permettant des simulations d’opérations et un frottement aux mouvements des marchés financiers.
▪ Compilatio : un logiciel de détection de plagiat et de similitudes permettant d’évaluer l’authenticité des écrits et donc de garantir l’intégrité académique de l’institut et de ses ressortissants s’inscrivant dans une démarche de citoyenneté numérique. Ainsi et en plus de tous ce qui a été cité ESCA-EM trône ses réalisations par l’ouverture du nouveau campus niché au sein du nouveau coeur battant de la capitale économique CFC (Casablanca Finance city) au pied de la fameuse CFC tour. Un nouveau parc-universitaire digne du 21ème siècle :
https://www.youtube.com/watch?v=luHB82U9Tsc

Articles récents

Tout savoir sur le Master Spécialisé Bac+5

Dans le paysage académique, les Masters Spécialisés jouent un rôle crucial en...

Le Programme Grandes Écoles, la formation phare des meilleures écoles de commerce

Maintenant que les préparations du bac sont derrière vous, il est temps de...