<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=617884793552567&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
La distribution et le Merchandising 3.0 et 4.0

La distribution et le Merchandising 3.0 et 4.0 : nouvelles pratiques managériales et nouveaux comportements de consommation

Episode 3 : Le « showrooming » ou « le furetage »

Sur les deux premiers épisodes de notre trilogie « La distribution et le Merchandising 3.0 et 4.0 : nouvelles pratiques managériales et nouveaux comportements de consommation », nous nous sommes attardés sur deux outils largement utilisés aujourd’hui par les retailers et distributeurs dans le cadre d’une stratégie  omnicanale https://esca.ma/blog/la-distribution-et-le-merchandising3.0-et-4.0-nouvelles-pratiques-manag%C3%A9riales-et-nouveaux-comportements-dachat. Il s’agit du web to store, dit aussi effet ROPO ou ROBO (Research Online, Purchase OffLine/ Research Online, Buy OffLine), et puis du ship-from-store : https://esca.ma/blog/la-distribution-et-lemerchandising-3.0-et-4.0-nouvelles-pratiques-manag%C3%A9riales-et-nouveaux-comportementsdachat-2

Ce troisième et dernier épisode ne sera pas dédié à une technique ou un outil managérial comme ces précédents, mais plutôt à un comportement de consommation qui a vu le jour avec l’essor de la distribution phygital : le furetage

Le Furetage, plus connu sous sa dénomination anglaise « showrooming » est un nouveau comportement de consommation qui a émergé avec l’essor des e-shops sous leurs différentes formes (site e-commerce, App. Marchande, Market places, magasin immersif…) qui consiste à se rendre chez un commerçant physique dit « brick and mortar » pour consulter un produit et par la suite l’acheter en ligne.

Souvent, il s’agit de vérifier si le produit désiré et consulté physiquement, est disponible en ligne sur une plateforme e-commerce à des conditions plus avantageuse. Cette opération se fait le plus souvent à partir d’un objet mobile connecté et directement au sein du point de vente. C’est La pratique inverse du ROPO ou du web-to-store : https://esca.ma/blog/la-distribution-et-le-merchandising-3.0-et-4.0nouvelles-pratiques-manag%C3%A9riales-et-nouveaux-comportements-dachat

Plusieurs motivations poussent les consommateurs à pratiquer le showrooming :

  • Le prix : une grande partie des promotions sont exclusivement offertes sur le web (code promo, parrainage, point de fidélité…) où les coûts logistiques sont moindres et les partenariats se font plus abondants, permettant aux producteurs ou distributeurs d’offrir des prix très compétitifs.
  • L’attente et le gain de temps : plusieurs consommateurs préfèrent attendre le colis à partir du confort de leurs foyers que de faire la queue pour la caisse en magasin.
  • Le choix : sur la toile, et pour un seul produit, les choix et alternatives se font presque à l’infini (couleurs, tailles, matière, qualité, provenance…)
  • L’indisponibilité du personnel : l’absence ou l’indisponibilité du personnel peu impacter négativement l’expérience en magasin et pousser alors les visiteurs vers d’autres canaux d’achat.

Articles Récents

Tout savoir sur le Master Spécialisé Bac+5

Dans le paysage académique, les Masters Spécialisés jouent un rôle crucial en...

Le Programme Grandes Écoles, la formation phare des meilleures écoles de commerce

Maintenant que les préparations du bac sont derrière vous, il est temps de...