<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=617884793552567&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
La Méthode des Cas : pour s’exercer à la réalité des entreprises.

La Méthode des Cas : pour s’exercer à la réalité des entreprises.

La méthode des cas est, sans aucun doute, une des approches d’enseignement les plus interactives permettant aux étudiants un meilleur apprentissage. Elle consiste en l’utilisation fréquente d’études portant sur des cas réels d’entreprise pour atteindre plusieurs objectifs pédagogiques.

En premier lieu, la méthode des cas permet aux étudiants de découvrir la pratique du management en entreprise en appréhendant des situations complexes telles que les décideurs les ont réellement vécu en entreprise. Elle les amène à proposer les solutions les plus adaptées et de les confronter à celles proposées par d’autres afin d’analyser les avantages et insuffisances de chacune en fonction de la situation étudiée. La méthode des cas permet aux étudiants de développer des habiletés de haut niveau.

En deuxième lieu, la méthode des cas permet aux étudiants d’appliquer leurs connaissances sur des situations réelles, les étudiants deviennent ainsi capables d’interpréter, d’analyser et d’apporter des solutions à une réalité organisationnelle à travers les concepts, les techniques et les outils acquis en théorie. De plus, elle enrichit le vécu professionnel de l’étudiant en le soumettant à une diversité de situations de travail sur des cas réels.

En troisième lieu, les études de cas permettent aux étudiants de renforcer leur capacité de résolution de problèmes, d’autant plus que le fondement principal de la méthode est qu’il existe plusieurs solutions possibles à une même problématique ou situation donnée. L’objectif n’est donc pas d’aboutir à la « bonne » solution et de savoir qui a tort et qui a raison, mais plutôt de trouver une démarche cohérente qui peut être appliquée, qui est réaliste et qui permet de désigner la solution « optimale » à la situation au moment de la prise de décision et en prenant en considération les conditions de l’environnement de l’entreprise. Les étudiants/apprenants, sont souvent capables de proposer des solutions auxquelles ni l’enseignant ni l’entreprise, objet du cas, n’avaient jamais songé.

Par ailleurs, l’étude de cas peut amener à une remise en cause de certains préjugés chez les apprenants, elle facilite aussi les changements d’attitude. Elle favorise, par-dessus tout, le recours à différentes disciplines. En effet, l’étude de cas permet d’utiliser les connaissances acquises dans différentes disciplines pour une même situation donnée. Elle contribue, de cette manière, à l’intégration des apprentissages, au transfert des connaissances et au développement des compétences managériales de haut niveau.

Le rôle des étudiants/apprenants est crucial dans l’enseignement avec les études de cas voire autant important que celui de l’enseignant ayant la mission d’animateur.

L’étudiant doit bien préparer l’étude de cas et consacrer tout le temps nécessaire à son analyse ainsi qu’à toutes les phases de son utilisation. Les étudiants/apprenants doivent accorder une attention particulière à la phase de réflexion sur le cas afin de faire ressortir les dimensions clés, les problèmes les plus importants, les acteurs majeurs, etc. Pour ce faire, ils doivent se baser sur leurs connaissances, leurs expériences, leur jugement.

Si l’étude de cas fait l’objet d’examen, l’étudiant doit bien répartir le temps qui lui est alloué en consacrant le temps nécessaire à l’analyse du cas afin de proposer les solutions possibles et d’argumenter la solution optimale à adopter. L’analyse doit être bien décrite en mettant la lumière sur la problématique vécue par l’entreprise, les idées doivent être présentées de façon structurée et les avantages et inconvénients de chaque piste de résolution doivent être bien explicités.

En somme, pour une utilisation réussie de l’étude de cas, l’étudiant/apprenant est amené à :

  • Analyser le cas individuellement ;
  • Étudier le cas en sous-groupe ;
  • Échanger les idées et les arguments en sous-groupe ;
  • Se mettre d’accord, en sous groupe, sur la solution à adopter ;
  • Défendre ses opinions et réflexions devant les autres sous-groupes en séance plénière ;
  • Convaincre les autres des avantages de ses propositions ;
  • Écouter et apprécier les propositions des autres ;
  • Présenter une analyse/synthèse écrite en cas de demande.

Il est à noter que chacune de ces tâches est importante et apporte énormément aux étudiants/apprenants en termes des :

Habiletés intellectuelles :

  1. Sélection de l’information
  2. Capacité d’analyse
  3. Résolution de problème
  4. Prise de décision,
  5. Créativité
  6. Prise d’initiative
  7. Argumentation
  8. Jugement
  9. Pensée critique
  10. Esprit de synthèse, etc.

Habiletés interpersonnelles :

  1. Travail en équipe
  2. Prise de parole en public
  3. Ecoute
  4. Respect des opinions des autres
  5. Intégration des propositions des membres du groupe,
  6. Gestion de conflits
  7. Coopération
  8. Concertation
  9. Résistance au stress
  10. Sens des responsabilités, etc.

Articles récents

Comment développer votre confiance en vous ?

Mon objectif aujourd’hui est de vous révéler comment gérer votre stress à court...

Former les leaders de demain aux valeurs d’éthique et de responsabilité

Fin 2014, ESCA Ecole de Management accueillait sur son campus la 4e édition du...